.. Loading ..

Bilan et enseignements de l’Université d’été d’ACIDD 2017 

By: Lesley Brown 17 octobre 2017 no comments

Bilan et enseignements de l’Université d’été d’ACIDD 2017 

…deuxième chapitre : ruptures transitionnelles de la mobilité

Le secteur de la mobilité des personnes comme des marchandises vit une nouvelle révolution. La question posée à l’Université d’été d’ACIDD était donc : quelles sont les évolutions vont transformer ce secteur dans les prochaines années, quelles nouvelles ruptures avec quels jeux d’acteurs ?

TABLE RONDE 3 : Vous avez dit mobilité ? Animée par Joëlle Touré, Déléguée Générale de Futura-Mobility.

Christian Dubost, le directeur développement durable de la SNCF (interview) a pointé un des principaux enjeux : “le problème du transport, c’est le manque d’informations, de données claires. Par exemple, il n’y a pas d’obligation bilan carbone sur les projets, car c’est très complexe et que les ingénieurs ne savent pas le faire aujourd’hui”.

De son côté Michel Derdevet, secrétaire général d’Enedis (interview) a posé le challenge du développement du véhicule électrique : “la révolution nécessaire, ce sont les compteurs intelligents. Car la généralisation des véhicules électriques, demandera de savoir gérer les pics de consommation”.

Découvrez ou retrouvez cette émission de 40 minutes en un passionnant temps d’échange : vidéo (avec aussi Philippe Mangeard le président de TK Blue et Roger Ruiz et directeur de la communication de la Communauté d’agglomération du Pays Basque).

De nombreux véhicules électriques seront peut-être demain à piles à combustible, alimentées avec de l’hydrogène ! C’est en tout cas le pari qu’a exposé, Stéphane Aver, le président d’Aaqius, dans sa mini-conférence : “l’hydrogène est le vecteur énergétique qui a le meilleur potentiel… parce qu’il se stocke. L’électricité ne se stocke pas, en tout cas seulement avec des batteries qui posent de nombreux problèmes, notamment de pollutions. La cartouche Store-H sans pression offre une solution unique en termes de coût, de pollution, de sécurité et de simplicité de mise en œuvre…” vidéo du keynote et son interview.

Quant à Joël Ruet, Président du think tank des suds The Bridge, il a rappelé que : “la massification, l’adoption quantitative qui va faire, qu’économiquement, les solutions que l’on co-construit soient possibles, va se mettre en place dans les pays dits émergents”.

Son deuxième message c’est que l’innovation, la transition est aujourd’hui métisse : “La compagnie des chemins de fer indienne a mis des panneaux solaires sur tous ses trains. Cela a été possible parce que la Chine a fait baisser les coûts de production de ces panneaux Il peut y avoir un apprentissage du Sud vers le Nord »keynote de Joël Ruet

 

La 15e Université d’été comme si vous y étiez

 

 

 

Add Your Comment

trois × quatre =