.. Chargement en cours ..

Scénario #2

Scénario #2

 

La technologie salvatrice comme guide

Le monde arrive à maitriser la trajectoire à +2°C en 2100 grâce à des innovations technologiques de rupture ayant permis notamment de fournir une énergie abondante, peu chère et décarbonée. Le prix élevé de carbone instauré dans les années 2020 a permis de décupler la recherche en ce sens et a porté ses fruits. Les ressources naturelles sont préservées car la technologie fait appel à moins de ressources ou à des ressources diversifiées et renouvelables.

La technologie est partout présente dans les vies de chacun, tout est numérisé : les villes, les comportements, les mouvements, les achats, les corps… La consommation de biens, de services, de voyages est élevée dans un monde très ouvert souffrant de peu de conflits.

La production finale et adaptée à chacun est relocalisée à l’échelle quasi-individuelle avec l’appel à des usines plus proches des lieux de consommation et à des micro-usines. Les matériaux de base restent produits au niveau mondial.

Les inégalités persistent mais les plus pauvres sont protégés par des Etats forts. Cet essor technologique a eu lieu également en Afrique qui a été fer de lance de nombre d’innovations. La population du continent, jeune et éduquée, porte le dynamisme d’une Afrique qui connaît les plus forts taux de croissance du monde.

Les comportements individuels sont surveillés, contrôlés au nom du bien collectif pour divers aspects : déplacements, ordre public, comportements, pandémies…

Néanmoins, les catastrophes naturelles sont de plus en plus fréquentes et la montée des eaux atteint un mètre rendant certains territoires inhabitables. Certaines îles de l’Océanie ont disparu obligeant les habitants à se réfugier ailleurs. La sixième extinction est en marche. L’exploitation agricole fait appel à des technologies de pointe pour remplacer les services de la nature (pollinisation…).

ILLUSTRATIONS

INDICATEURS

Société

societe-sc2 VF

L’organisation est à la fois locale (production finale) et globale (matériaux de base).

corps-sc2 VF

Le corps est augmenté à tel point que les limites de la vie sont repoussées.

animaux-sc2 VF

Les animaux sont des ressources pour les humains mais leur bien-être est pris en compte.

communs-sc2 VF

Le partage, l’open source constituent un contre-courant puissant.

innovation-sc2 VF

L’innovation est reine : innovation de rupture.

economie-sc2

La consommation mondiale croît avec l’accès aux technologies.

Ressources

energie-sc2 VF

L’énergie est abondante, décarbonée et peu consommatrice de métaux /matériaux.

matieres-sc2 VF

Les matières premières diversifiées et l’eau sont utilisées avec parcimonie et recyclées. Les denrées agricoles sont disponibles.

La technologie a permis de découpler croissance et exploitation des ressources.

carbone-sc2 VF

Le prix du carbone est très élevé, devenu le critère essentiel des choix économiques.

env. physique-sc2 VF

Les catastrophes naturelles sont régulières mais la technologie « verte » a permis de s’y adapter.

(Géo)politique

conflits-sc2 VF

Les conflits sont peu nombreux en l’absence de sources de tension.

migrations-sc2 VF

Les migrations sont plus fortes qu’en 2020 mais il y a aussi des migrations choisies.

Les Etats sont très puissants, source de protection de la collectivité grâce au contrôle strict des individus.

L’individu n’est présent qu’en tant que consommateur.

La voix des collectifs est présente comme contre-pouvoir, notamment la communauté des informaticiens / technologues / chercheurs.

LA MOBILITE

La mobilité débridée

L’énergie étant abondante, peu chère et décarbonée, la mobilité est accessible à tous et tout le temps. Les moyens de transport sont nombreux et se côtoient dans un monde complètement digitalisé, ce qui permet de limiter les accidents et la congestion.

L’urbanisation a été réalisée dans les décennies précédentes de façon exclusivement verticale, la ville n’empiétant plus sur les campagnes. Les campagnes étant accessibles facilement, les villages sont réinvestis par les néo-ruraux, en télétravail ou travail dans les champs pour produire énergie, matériaux et alimentation.

Les lois imposent aux personnes de suivre les recommandations de leur assistant digital personnel pour leur trajet qui se fait toujours en commun. Le passage d’un mode de transport à l’autre est très facile pour les passagers.

La voiture individuelle n’existe plus depuis plus de 10 ans maintenant sur tous les continents, en ville comme à la campagne. Le taxi volant a fait son apparition dans les années 2025-2030 et a été adopté mais son usage est limité par les assistants digitaux personnels aux cas d’urgence, de handicap ou encore avec une tarification dissuasive de façon à réguler les flux dans le ciel.

De grandes multinationales sont leaders de la digitalisation de la mobilité avec des schémas de gestion des flux imposés à toutes les grandes villes du globe.

Le tourisme, mondialisé, est extrêmement prospère. Les voyages lointains sont accessibles à tous car peu onéreux. Les risques de dégradation des sites remarquables dans le monde sont limitées par la gestion des flux et la notation des comportements des individus menant à des sanctions sévères. Les millionnaires s’offrent des voyages vers le Village Lunaire alors que les milliardaires décollent vers Mars.

Ce sont les matériaux, plutôt que des produits finis, qui parcourent le monde. Beaucoup de ces matériaux sont bio-sourcés pour satisfaire à l’exigence internationale de renouvellement des ressources. Ces flux sont maitrisés par un oligopole de grands firmes internationales, qui ont intégré la production et la gestion de ces ressources.

L'HISTOIRE

Soo-Jin est veuve. Elle vit à Séoul en Corée. Souffrant de handicap, elle se déplace à l’aide d’un exosquelette qui a une autonomie de 12 heures (soit environ 20 km). Elle aime se promener, aller à ses leçons de piano et rendre visite à ses proches.

Sa problématique : rendre visite à un cousin qui habite à la campagne.

L’assistant vocal personnel de Soo-Jin (vendu par une grande firme internationale avec son smartphone), va l’aider à préparer son trajet. Ce n’est pas simple car, en plus de gérer l’autonomie de son exosquelette, elle doit marcher avec quelques kilomètres par jour pour des raisons médicales.

Elle est seule est stressée par ce long voyage et emporte avec elle une valise assez lourde, remplie de cadeaux et de confitures.

L’assistant vocal sait tenir compte de ses contraintes propres aussi bien que des horaires en temps réel de tous les moyens de transport à sa disposition.

Elle prépare son voyage à l’avance et est rassurée par le trajet proposé par son assistant vocal. La veille du départ, sa valise est totalement prise en charge dans un circuit logistique à part, depuis un point relais proche de son domicile. Il arrivera avant elle à destination, livrée par un droïde.

De son côté, elle suit les instructions de son assistant personnel : taxi volant pour aller à la gare, train à grande vitesse puis transport en commun autonome et à la demande. Son assistant la fait descendre quelques kilomètres avant son lieu d’arrivée pour lui permettre de faire sa marche quotidienne dans un environnement agréable avant d’arriver chez son parent.

Sa puce médicale n’a pas sonné d’alerte : la marche était placée au bon moment. Le trajet a été agréable.

NOS ENTREPRISES ?

Atelier de réflexion

 

Est-ce que mon entreprise existerait dans ce monde ? Quels seraient son métier, sa mission, ses offres, ses partenaires / concurrents… ?

Quid des autres industriels de la mobilité ?

Quelle stratégie adopter dès aujourd’hui pour que nos entreprises soient fortes dans ce scénario-là ?