.. Loading ..

Le pack man de la mobilité

By: Anne-Caroline Paucot 28 mai 2019 no comments

Le pack man de la mobilité

Androo propose des packs mobilité combinant différents types de transports.

Jasmine tire les fils de ces tricotages pour détecter les défauts cachés de ces formules « mobilité en main ».

– Bonjour, Jasmine. Je suis Androo. Je suis ravi de vous rencontrer. J’espère que notre échange sera fructueux et que je pourrai répondre à toutes vos questions.
– Depuis quelques jours, je me gratte la tête en me demandant pourquoi on se souvient du passé et non du futur, dit Jasmine.
– Le passé et le futur sont les deux pôles d’un aimant. Mais le passé dispose d’un marqueur fort dans le cortex qu’on nomme les souvenirs. Le futur est un raisonnement mental, donc plus fragile. On privilégie la temporalité la plus solide.

Jasmine a un regard amusé. Lors des échanges holographiques, elle prend le temps de vérifier que son interlocuteur est bien une intelligence artificielle et non un humain. Avec la qualité d’humanisation des holobots, l’image est trompeuse.
Vu l’absence d’humour et de second degré de la réponse, elle n’a pas de doute. Elle va démarrer une discussion avec une machine programmée pour échanger.
– Vous avez souhaité que nous échangions autour de nos nouveaux packs mobilité, dit Androo.
– La mobilité m’interpelle, car je suis toujours prisonnière de mes derniers mouvements d’enthousiasme.

Androo soupire. Avec cette cliente, il va devoir savonner. Le savonnage est un système de codage des propos qui consiste à reprendre des mots prononcés par l’interlocuteur en les frottant dans un autre sens. C’est simple pour une intelligence artificielle, un peu plus complexe pour un humain. Car, contrairement à ce que pense Jasmine, Androo n’est pas un holobot, mais un homme qui doit se comporter comme une intelligence artificielle. Son boulot consiste à améliorer le corpus des réponses de l’intelligence artificielle. Ce travail au service du robot passionne Androo qui regrette néanmoins l’époque où le robot était au service de l’homme.
– Moovility va vous provoquer de nouveaux mouvements d’enthousiasme en proposant des packs combinant tous les types de transports urbains. Voitures terrestres ou volantes, véhicules personnels à énergie humaine ou électrique, engins de transports individuels ou collectifs… Pour composer nos packs mobilité, nous puisons dans un catalogue qui comporte plus de 700 types de véhicules.

– Vous avez le train ?… L’avion ?… Le bus gyroscopique ?… L’Hyperloop ? Le taxidrone ? Le tracteur volant ?…
Androo confirme que tous les transports évoqués sont bien dans le catalogue.
– Quels types de transports ne sont pas intégrés dans votre pack ?
– Les transports amoureux. Je le regrette, car vous semblez être un bon véhicule pour ce type de transport.
Androo utilise là la boucle de programmation dite « bonobo ». Les singes bonobos apaisent les tensions dans leurs groupes en multipliant les pratiques sexuelles. Le codage « bonobo » consiste à titiller la sensualité du client.
La phrase a fait mouche. Jasmine affiche un large sourire. Même si elle a affaire à une intelligence artificielle, l’humain en projection holographique est particulièrement séduisant.
– Le ministère des Transports a conçu les packs Moovility. Pour chaque trajet, ils tricotent des parcours individuels qui coordonnent différents moyens de transport.
– Les tricotages, il faut s’en méfier. Il y a toujours un moment où on perd une maille.

Androo provoque un scratch réseau pour avoir le temps de trouver la réponse que donnerait l’holobot. Il note aussi qu’il faut supprimer le terme tricotage qui, pour les clientes, fait référence à une pratique ancienne.
– Je vous rassure les tricotages de Moovility sont garantis sans trous. Les modes de transport s’enchaînent de manière fluide et vous êtes guidée lors de tous vos trajets. Comme vous avez une conscience écosolidaire de 72 points, vous allez apprécier Ecolus. Ce pack minimise votre empreinte carbone. Pour aller au travail, vous utiliserez cinq types de transports : le métro, les pieds, le covoiturage, le vélo, le pédalo.
– C’est un pack moderne avec des modes de transports qui datent d’un autre siècle, dit Jasmine. Vous pourriez rajouter la diligence et la barque pendant que vous y êtes.
– Nos packs intègrent d’incroyables innovations, rétorque Androo. Lorsque vous prendrez le métro, vous pourrez bénéficier d’une diminution supplémentaire de votre empreinte carbone grâce à la récupération et la transformation en énergies des chaleurs humaines.
– Génial ! Vous allez entasser le maximum de gens dans les rames pour avoir plus de chaleur à récupérer. Pendant que vous y êtes, vous pouvez programmer des arrêts dans les tunnels. Les passagers s’énerveront et la chaleur à récupérer augmentera.
– Le pack est très bon marché. Il est largement subventionné par le gouvernement.
– Si j’étais une bête, pourquoi pas. Mais, tant que je suis un humain, non merci.

Androo ne peut qu’approuver. La fin ne justifie pas les moyens. Le sauvetage de la planète ne doit pas passer par la transformation de tous les humains en bestiaux. Et tous les délires des chercheurs ne sont pas acceptables. Après les vaches qu’on a génétiquement modifiées pour qu’elles ne lâchent plus de gaz, et donc ne polluent plus l’atmosphère, va-t-on maintenant modifier les hommes pour qu’ils produisent plus de chaleur à récupérer ?
– Je comprends vos réticences, dit Androo. Vous allez sans doute apprécier Enformus. Ce pack mobilité garantit un équilibre parfait entre l’activité de l’usager et son alimentation. Avec Enformus, vous garderez la ligne, la forme, l’envie d’en découdre avec la vie. Vous qui aimez l’innovation, sachez que c’est un pack d’une rugissante modernité géré en temps réel par l’analyse de vos datas personnelles.
– Enformus ! Sur les réseaux sociaux, tout le monde raconte ses déboires avec ce pack. Il faut courir après les bus gyroscopiques qui partent juste au moment où l’on arrive, pousser les voitures de covoiturage, pédaler pour alimenter des Hyperloops, nager pour tirer les taxis qui volent sur la Seine, s’épuiser à faire remonter l’ascenseur spatial… On devrait payer ceux qui choisissent ce pack vu l’énergie produite.
Même si la cliente exagère, elle n’a pas tort. Androo a constaté que les clients d’Enformus produisent de l’énergie pour le pack Bienétrus réservé aux couches aisées de la population.
– Je préfère un pack plus zen où l’on prend plaisir à se déplacer. J’aimerais celui où l’on prend des tripodes électriques qui avancent en douceur, des Hyperloops où la vitesse est un tranquillisant, des vélos électriques qui détendent les jambes, des voitures autonomes qui facilitent la méditation, des covoiturages avec des gens qui partagent vos passions. Je ne me souviens plus du nom.
– Bienétrus, répond Androo.
Androo est embêté. L’intelligence artificielle a déterminé que Jasmine n’a pas le droit à ce pack. Lui non plus d’ailleurs. Il est réservé aux nantis et aux personnes influentes qui vont vanter les mérites de ce pack et donc du gouvernement qui l’a mis en place. C’est clairement une de ces injustices savamment cachées derrière un algorithme.
– Désolé, l’algorithme a déterminé que vous n’y avez pas droit, dit Androo.
– Pourquoi ?
– Je ne sais pas. Je vois juste que la case à cocher est grisée.
– Pourquoi la case est-elle grisée ?
– Ce n’est pas spécifié dans le formulaire. Si vous voulez, vous pouvez contacter le service réclamation de Moovility.

– Qui bien entendu me répondra qu’il ne peut rien, car c’est l’algorithme qui détermine si j’ai accès ou non à ce pack. Après, il ne me restera plus qu’à aller casser la gueule à ce foutu algorithme. Ce sera moche, car il va dégobiller ses datas.

Androo sourit. Puis tout d’un coup, il se redresse et dit :
– Ah, bonne nouvelle. L’algorithme vient de dégriser la case. Vous avez donc droit au pack Bienétrus et même à un tarif privilégié.
– Merveilleux, dit Jasmine visiblement très étonnée. C’est la première fois qu’une intelligence artificielle change d’avis.

Androo hoche la tête. Il a décidé de pratiquer un judicieux savonnage du programme de l’holobot. En lui ajoutant des lignes de codes « bonobo », il permettra à toute personne séduisante et dotée d’un minimum d’humour d’avoir accès à Bienétrus.

© Olivier Fontvieille

Add Your Comment

18 − cinq =