.. Loading ..

La révolution de l’autonomie

By: Lesley Brown 26 octobre 2017 no comments

La révolution de l’autonomie

Organisé par le cabinet de conseil Oliver Wyman le 12 octobre 2017 à Paris, un déjeuner de presse a permis d’explorer des tenants et aboutissants de la « révolution de l’autonomie ».

L’autonomisation des véhicules touche tous les types de transports : les voitures bien sûr, mais aussi les vélos (Hoverbike), les trains (systèmes de métro automatique ou encore Hyperloop), les drones, les navires marchands (Rolls Royce), les sous-marins et les robots dans les dépôts logistiques…

Oliver Wyman prédit une accélération du marché de vente de ces véhicules pour atteindre 640 milliards d’euros en 2030 contre 20 aujourd’hui.  Au delà du marché des véhicules, c’est tout le secteur qui est concerné : maintenance, gestion de flotte, des trafics et des infrastructures, services, systèmes, data. Le tout pesant selon Oliver Wyman, 2 950 milliards de d’euros à horizon 2030, soit 5 fois le marché des seuls véhicules.

La question stratégique posée par ce tournant est de savoir qui seront les perdants et les gagnants ?

Les grandes entreprises du secteur des transports ou les nouveaux entrants, start-ups et autres entrepreneurs millionnaires et visionnaires ? Qu’en sera-t-il de la disruption des business models, sachant que le marché des véhicules ne pèsera que pour 10% de la valeur totale du marché contre 35% pour les services et 28% pour la gestion de la flotte, des trafics et des infrastructures.

Nicolas Pollet, Directeur Général d’Altametris,  a présenté les activités de cette filiale dédiée aux drones de SNCF Réseau (un des membres de Futura-Mobility). L’équipe, composée de 30 personnes dont 15 data scientists, qui détectent les fissures sur les ouvrages d’art par exemple.

La flotte est en croissance exponentielle (12 aujourd’hui, mais plus de 100 en 2018 !) et permet de numériser en 3D des voies ou des infrastructures pour détecter et prévoir en amont les opérations de maintenance requises. 20% du chiffre d’affaires est déjà réalisé en externe tant la solution est intéressante pour de nombreuses industries.

Add Your Comment

5 × cinq =