.. Loading ..

FUTUR #mobilité : hackons les bouchons !

By: Lesley Brown 23 septembre 2017 no comments

FUTUR #mobilité : hackons les bouchons !

Co-voiturage, auto-partage, vélos, parking connectés… quoi de neuf ?

Les démonstrations de 15 start-ups, le 22 décembre 2017 à Issy-les-Moulineaux, ont confirmé qu’il y a sur la place beaucoup d’idées futées en devenir ou bien déjà sur le marché en matière de nouvelles mobilités.

Organisé par Cap Digital et So Digital, avec le support de partenaires comme Rolling Lab, IRT SystemX, Moove Lab, Autonomy, et Moveo, l’événement FUTUR #mobilité : hackons les bouchons ! présente de nombreuses « briques » innovantes for reconstruire la mobilité urbaine.

Les discussions autour du futur de la mobilité tourne en général autour du véhicule autonome, du taxi-drone, et des trains à très grande vitesse. Pourtant, beaucoup de solutions moins onéreuses existent qui, si elles sont combinées, ont le potentiel de faire vraiment la différence en termes de réduction des embouteillages et de qualité de l’air… ainsi que d’ambiance dans la ville !

La mobilité n’a pas échappé à la tendance lourde du « sur demande ». Aujourd’hui, nous voulons des moyens de transports qui répondent à nos besoins individuels, nos désirs, nos obligations, et nos convictions (environnement, équité…).

Bik’Box est un garage sûr et intelligent qui peut contenir jusqu’à dix vélos et même recharger les modèles électriques.

« Le point de départ de notre projet était de remettre l’usage du vélo dans nos vies au quotidien. Les gens craignent de se faire voler leur vélo et ne savent jamais où les garer » a affirmé Alexandre Bedos, co-fondateur de Bik’box, à Futura-Mobility.

« Notre garage peut contenir dix vélos dans un espace grand comme une seule place de parking. L’accès se fait par carte d’identité et, comme la « box » est connectée, cela collecte des données sur l’utilisation des vélos, de façon à ce que nos clients puisse adapter l’offre et la demande – par exemple, ils peuvent déplacer le parking à vélo pour trouver un meilleur endroit si besoin ».

Il voit déjà le potentiel de la Bik’Box pour les déplacements d’employés entre les différents sites d’une entreprise : « faire du vélo pour éviter les embouteillages ou des trajets de transports en commun longs ou compliqués ».

« Nous travaillons en ce moment avec un cabinet de design pour s’ssurer que les « box » s’intègrent dans le paysage urbain », ajoute-t-il. « Important, la structure sera transparente pour des raisons de sécurité et d’esthétisme ».

Green On propose des vélos électriques partagés pour les entreprises et les autorités locales. Les utilisateurs ont accès au service avec une carte personnelle. Le chargement des batteries se fait sur place. Les stations peuvent être équipées de panneaux solaires.

Le groupe Mobivia  inclut Smoove, l’entreprise derrière Smoovengo, le nouvel opérateur de Vélib’ , les vélos partagés parisiens. L’offre Green On cible les entreprises et les petites et moyennes villes. En France, SMoove, a déjà fourni 42 vélos à Châteauroux, 8 sur un éco-quartier de Toulon, et 45 commandés par la SNCF en Bretagne, où les abonnés au TER bénéficient de tarifs réduits pour la location de vélos.

« Oui, il y a une tendance des entreprises pour offrir à leurs équipes des initiatives autour du vélo. En plus, elles bénéficient d’une remise de 25% des taxes sur ces sujets », d’après Green On.

Sans les mains ! Grâce à une invention de Haïku , les cyclistes urbains peuvent bénéficier d’un GPS sans tenir dans les mains leur smartphones.

WayzUp aide les entreprises à organiser pour leurs employés du co-voiturage pour les trajets domicile / travail.

«  De plus en plus d’entreprises cherchent à offrir à leur personnel ce genre de service, en général gratuitement », a dit WayzUp à Futura-mobility. « Ils sont aussi conscients que cela encourage les employés et les nouvelles recrues à rester au sein de l’entreprise, plutôt que de changer d’emploi si, par exemple, ce changement implique d’acheter une voiture ou de prendre des transports en commun trop longs ou fatigants ».

 Pour changer les habitudes de transport, nous devons lever les barrières à l’adoption de moyens alternatifs.

Les gens laisseront leur voiture à la maison, ou l’achèteront à plusieurs, ou l’utiliseront à plusieurs dans des trajets multi-modaux, si cela leur simplifie la vie. Les start-ups FUTUR #mobilité – qui incluent également Atsukè, Citodi, Colibou, Nextérité, Parking Map, Ridy, Roofstreet, et TwoOnPark – ont clairement pris en compte cette nécessité.

 

Add Your Comment

2 × 3 =