.. Loading ..

Lancement de la filiale de TransPod en France

By: Lesley Brown 2 février 2019 no comments

Lancement de la filiale de TransPod en France

Le 31/01/19, par Charlotte Marrécau

 

La neige était au rendez-vous, pour parfaire l’ambiance canadienne, au lancement des activités de TransPod en France. En effet, le mardi 22 janvier dernier, Futura-Mobility était reçu à l’ambassade du Canada pour l’ouverture de la filiale française de l’entreprise. Cette signature était également l’occasion de resserrer les liens entre la France et le Canada, comme l’a souligné Isabelle Hudon, Ambassadrice du Canada en France.

Cofondée par Ryan Janzen, un canadien, directeur technique de TransPod et Sébastien Gendron, le PDG, « un français qui est tombé en amour avec le Canada », selon les mots de l’Ambassadrice, la startup est un bel exemple de coopération entre la France et le Canada.

L’entreprise TransPod développe un mode de transport grande vitesse respectueux de l’environnement, « qui va plus loin que l’Hyperloop », comme l’a souligné Ryan Janzen. Le projet est de faire voyager des passagers dans des capsules, elles-mêmes dans un tube sous vide. Ainsi libérées des contraintes climatiques et avec une faible résistance aérodynamique, les capsules devraient atteindre les 1000 km/h quelles que soient les conditions extérieures.  Comme évoqué dans l’article de Futura-Mobility de 2017, un premier prototype est prévu pour 2020 et une certification visée pour 2022.

 

A table, de gauche à droite : Jean-Martin Van der Hoeven, vice-président et chief marketing officer, ArcelorMittal ; Sébastien Gendron, PDG, TransPod

 

Basée au Canada, TransPod avait déjà ouvert des bureaux en Italie et à Toulouse. Mais la startup ne s’arrête pas là. Avec l’ouverture de sa filiale française, elle prévoit de construire une piste d’essai de 3 km à Droux ainsi que des nouveaux bureaux à Limoges qui accueilleront une vingtaine d’ingénieurs en septembre 2019.

Pour réaliser ce projet les co-fondateurs ont été soutenus par  « trois amis qui avaient envie de mettre en avant leur territoire », comme l’ont expliqué Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental de la Haute-Vienne, Marie-Ange Magne, députée LREM, et Vincent Léonie, maire de Limoges et président de l’association Hyperloop. « Les français connaissent maintenant cette technologie et en ont envie », a précisé ce dernier. C’est la raison pour laquelle il a créé l’association Hyperloop France, pour fédérer les énergies et faire en sorte que cette technologie voit le jour en France.

C’était l’occasion également pour la startup de présenter ses trois nouveaux partenaires. ArcelorMittal était représenté par Jean-Martin Van Der Hoeven, vice-président et chief marketing officer, ArcelorMittal, pour qui  l’Hyperloop sera la mobilité la plus rapide de demain.

EDF s’est engagé également car « c’est un projet innovant proche des territoires », comme l’a expliqué Gérard Teragnoli, directeur délégué EDF Commerce Centre-Val de Loire Limousin Poitou-Charentes. « EDF trouve toute sa place dans ce projet innovant, bas carbone, au cœur du Limousin. Innovation, transition énergétique, valorisation de nos territoires et dynamique « Choose France », TransPod et EDF partagent pleinement l’ambition de ce projet. Nous devions y être car c’est au cœur de nos préoccupations ».

Et enfin la SADE, une filiale de Véolia spécialisée dans les réseaux enterrés, dont le directeur général, Patrick Leley, a souligné l’aspect de séduction du projet. C’est en novembre dernier que TransPod et la SADE se sont rencontrées. Aussitôt les salariés de la SADE ont été enchantés par le projet et l’entreprise s’est engagée aux côtés de TransPod : « On se doute que cela ne sera pas une partie de plaisir pour notre entreprise de taille moyenne. Mais tout cela est très excitant et nous souhaitons montrer que nous sommes capables de relever un tel challenge. »

C’est donc à deux voix et en deux langues que les associés ont remercié l’Ambassadrice pour son accueil, Jean-Claude Leblois, Marie-Ange Magne et Vincent Léonie pour leur soutien ainsi que leurs nouveaux partenaires. Mais ils ont surtout remercié leur équipe en mettant en avant la richesse de sa diversité culturelle tout en soulignant le manque de femmes, point qu’ils espèrent rectifier.

« TransPod n’est pas seulement une entreprise innovante, elle tire le meilleur des deux pays qui la construisent : la diversité à la fois technologique et surtout humaine. Plus la diversité est forte, plus on assure une performance innovante », a affirmé Sébastien Gendron.  

« Aujourd’hui on construit un projet en France et au Canada, mais ce n’est que le début », a-t-il ajouté. En effet, la startup a déjà des contacts avancés avec Le Havre, Orléans et Marseille mais aussi avec d’autres villes au Canada et en Italie.

Il n’y a de meilleurs mots que ceux d’Isabelle Hudon, l’Ambassadrice, seule femme présente sur scène, pour conclure : « J’y crois et je serais l’une de vos premières passagères si vous le voulez bien ! Je salue votre goût au projet ainsi que vos partenaires qui croient en vous. Je vous souhaite, à vous un succès partout, et à nous de pouvoir voyager à grande vitesse dans le monde ! »

 

Add Your Comment

4 − trois =