.. Chargement en cours ..

Conviction # 3

Conviction # 3

 

La mobilité de demain sera centrée sur les besoins des individus

Avec 68 % de la population qui vivra en ville en 2050, le « mass transit » sera une nécessité. Cependant, afin de convaincre les personnes d’abandonner certains transports individuels polluants ou congestionnant les villes, les offres de mobilité demain devront paradoxalement s’adapter aux individus — et non plus seulement à un collectif. Alors que les transports étaient par le passé plutôt pensés sous l’angle de la gestion des flux, la mobilité sera en effet centrée sur les besoins des individus durant l’intégralité de leurs trajets. Les notions de santé, bien-être, liberté, expérience, sécurité… seront au cœur des mobilités du futur.

Cette approche « user-centric » est d’autant plus difficile que les voyageurs forment une population hétéroclite — étudiants, actifs, séniors, parents aux foyers, personnes à mobilité réduite, etc. — dont les comportements et besoins diffèrent, y compris d’ailleurs à l’intérieur d’une même catégorie. On note aussi des variations de comportement d’un jour sur l’autre, même si les heures de pointes restent sensiblement les mêmes. Ainsi, à Lyon, 18 000 abonnés sur 50 000 qui ont pris le métro le lundi, ne l’emprunteront pas le mardi. Mais ils seront remplacés par un nombre à peu près équivalent de voyageurs du mardi qui ne l’étaient pas la veille ! Enfin, notons également que la mobilité est souvent plus occasionnelle qu’on ne le pense. Une étude menée à Paris sur les grandes gares en 2015 montrait que seuls 36 % des voyageurs TER, intercités et TGV les fréquentaient régulièrement(a). Autrement dit, 64 % d’entre eux avaient certainement besoin d’être accompagnés au mieux. Car la signalétique et l’aide digitale aux trajets permettent de faciliter les connexions. Une expérience en Jordanie(b), où il n’existait pas de plans des transports, a montré que la numérisation des lignes de bus et de taxis collectifs — réalisés par les citoyens eux-mêmes —, a permis une augmentation de la fréquentation de ces transports collectifs.

Ainsi, concernant les modes de transport de masse, les industriels de la mobilité doivent relever le défi d’une offre performante pour un très grand nombre de personnes qui soit également compatible avec le besoin d’hyper-personnalisation des trajets.

Le digital, l’innovation et l’utilisation des data seront des leviers puissants au service de cette pluralité d’usages. La mobilité à la demande et les systèmes de transports intelligents apportent par exemple plus de souplesse et de possibilité de personnalisation y compris en trajet porte-à-porte. Cependant, il est important de prendre en considération les divers niveaux de maturité dans le recours au numérique. Les solutions digitales demain devront donc permettre d’améliorer la vie quotidienne des citoyens tout en restant inclusives.

 

Notes :

a D’après une étude menée par l’état, la région Ile de France, SNCF, STIF et la RATP / étude de mars 2015.
https:http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/La_frequentation_des_grandes_gares_parisiennes.pdf

b http://www.jordantimes.com/news/local/map-outlines-public-transport-routes-amman

 

CHIFFRES CLÉS

57 %

des humains connectés et seulement 12 % en Afrique centrale.

61 %

 des français estiment que les technologies ont un impact sur leurs déplacements.

49 %

à 61 % des trajets faits en VTC en ville aux Etats-Unis n’auraient jamais dû exister, ou alors ils auraient été faits à pieds, en vélo en transport publics.

REGARD D'EXPERTS

Bénédicte Tilloy et Thierry Rouge-Carrassat

ILLUSTRATIONS

Assurance connectée

Assurance auto connectée : mieux conduire pour payer moins

Mettez un boitier connecté dans votre voiture, il donnera des indications sur votre conduite. Plusieurs assureurs proposent des contrats fondés sur ce dispositif : mieux on conduit, plus on gagne d’avantages (bonus, réduction, etc.).

1 km à pied
© 1kmapied

1 km à pied ou comment alléger les trajets domicile-travail

Start-up incubée par BlaBlaCar, 1kmapied offre aux entreprises des outils d’analyse et des conseils sur la mobilité de leurs salariés. Pour les entreprises multi-sites, elle propose des scénarios d’échanges de postes permettant des rapprochements domicile-travail.

Bella Mossa
© Bella Mossa

Bella Mossa récompense les mobilités douces

À Bologne, en Italie, grâce au programme Bella Mossa — « bien joué » en italien — les habitants qui se déplacent à pied, à vélo ou en transports en commun gagnent des points convertibles dans des magasins de proximité contre des bières, glaces ou tickets de cinéma !

NOUVELLE

© Olivier Fontvieille

Drone de délinquant

 

Et si demain,
des drones livraient à domicile ?