.. Loading ..

Yazid Chir & Be-Bound

By: Lesley Brown 8 novembre 2018 no comments

Yazid Chir & Be-Bound

« Notre objectif est d’augmenter la connectivité pour augmenter l’activité économique de nos partenaires » a affirmé à Futura-Mobility, Yazid Chir, président et co-fondateur de Be-Bound.

Pour atteindre cet objectif, il faut éliminer les zones où la connectivité Internet est médiocre voire inexistante. Cette start-up française a développé une technologie de ‘cloud computing’ utilisant la bande passante faible (2G) pour échanger des informations entre le web et les smartphones.

« La solution Connectivité Augmentée fonctionne sans aucun investissement d’infrastructure et avec n’importe quel opérateur téléphonique dans le monde »,  a déclaré M. Chir.

© Be-Bound

 

« Notre modèle économique est basé sur nos partenaires en B2B », a t-il expliqué. « Dès le départ, l’idée était de fournir à tous les acteurs B2B une technologie ouverte déployée dans le monde entier. Tout le monde devrait pouvoir utiliser cette technologie. Nos partenaires se voient proposer un ‘framework SDK’ (kit de développement logiciel), ainsi que des cas d’utilisation. »

Collecte de données en temps réel : l’entreprise s’est associée à la SNCF pour renforcer la couverture des 30 000 km du réseau ferré.

L’objectif ? Des applications professionnelles pour échanger des données techniques entre les trains, ainsi que des informations aux conducteurs ou venant des conducteurs, afin d’améliorer la fluidité du trafic, suivre la position GPS des trains, surveiller les retards et les incidents techniques en temps réel.

Le problème ? L’absence ou la faible couverture d’Internet dans certaines zones réduit l’efficacité de ces échanges.

SNCF a utilisé le ‘framework SDK’ de Be-Bound pour développer des applications professionnelles permettant de capturer des données en temps réel via les smartphones des conducteurs de train.

Résultat ? La couverture des requêtes des smartphones est passée à 100 %, 75 % passant par les réseaux de données et 25 % par le réseau SMS. Cela représente une nette amélioration par rapport au taux de couverture initial qui était de 50 %.

Paiement mobile : Be-Bound travaille sur un projet de banque mobile en Afrique avec la Société Générale. Celle-ci souhaite se développer dans 20 pays à travers le continent mais est entravée par la connectivité limitée. Baptisée YUP, la solution de paiement mobile permet aux clients d’accéder aux services transactionnels et financiers même s’ils n’ont pas de compte bancaire. « C’est une question d’inclusion, c’est-à-dire d’accès au service pour tous les citoyens et partout », a souligné M. Chir.

E-commerce et livraisons : depuis deux ans, Be-Bound travaille sur un autre projet, cette fois avec le gouvernement de Côte d’Ivoire : l’initiative Dor2Dor vise à créer un système de livraison à La Poste basé sur le paiement mobile.

De nombreuses personnes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest vivent dans des régions reculées sans accès à Internet. Elles ne peuvent donc pas bénéficier du commerce électronique (en tant que clients et/ou entreprises). Dor2Dor cherche à rétablir l’équilibre et, ce faisant, permet également la création de nombreux emplois au niveau local.

« 60 % de la population ivoirienne a moins de 20 ans et les chiffres du chômage sont extrêmement élevés », a déploré M. Chir. « Dans ce contexte, 100 000 conducteurs devraient être employés à terme pour 10 000 points de ramassage/dépose mis en place. Les chauffeurs disposent d’une application de livraison, d’une application de commande et d’une blockchain pour suivre les transactions. Les principaux produits livrés sont les fournitures médicales, les engrais pour l’agriculture et les certificats de naissance, mais le spectre des produits va s’élargir avec le temps ».

© Be-Bound

 

L’ambition est grande pour ce projet, en plus de permettre à un plus grand nombre de personnes d’acheter et de vendre sur le Web. Deloitte estime qu’il pourrait créer un demi-million d’emplois directs et indirects et avoir un impact de +5 % sur le PIB du pays.

C’est la technologie de la blockchain Stellar qui est utilisée pour sécuriser et gérer les transactions Dor2Dor. Pourquoi choisir Stellar parmi toutes les blockchains sur le marché aujourd’hui ? Selon M. Chir, parce qu’il s’agit de la technologie la plus puissante en termes de capacité de mise à l’échelle, tout en étant la moins chère et la plus rapide du monde. Elle est aussi très économe en énergie, contrairement à d’autres blockchains plus connues.

« Stellar a été co-fondé par Jed McCaleb – le programmeur et entrepreneur américain derrière le réseau de partage de fichiers eDonkey and Ripple (plate-forme et monnaie) – pour réduire la pauvreté par l’inclusion financière », a-t-il ajouté.

Alors que Be-Bound s’oriente vers les transactions intelligentes, là où leur développement sans tiers de confiance entraîne une réduction des coûts, M. Chir est convaincu que sa technologie augmentera l’utilisation de la blockchain à travers le monde. Tous les partenaires ont un intérêt direct à augmenter les volumes de transactions car le processus est basé sur la logique de l’écosystème, qui profite à tous – y compris Be-Bound, qui prend une commission sur chaque transaction supplémentaire générée.

« Notre rêve le plus fou est de décentraliser notre technologie et de créer le plus grand écosystème mondial avec des centres technologiques dans le monde entier », a conclu M. Chir. « Nous voulons développer un modèle opposé à celui des GAFA : un modèle totalement inclusif, transparent, fiable et immuable ».

Be-Bound Startup Challenge au Cameroun avec William Elong © Be-Bound

 

Add Your Comment

5 × deux =