.. Loading ..

Serge Conesa & Immersion4 

By: Lesley Brown 11 mars 2018 no comments

Serge Conesa & Immersion4 

« Imaginez un data center où on n’aurait pas besoin d’avoir des hauteurs de plafond, ni d’infrastructures, ni de systèmes de ventilation ; et bien c’est le mien ».

Serge CONESA, fondateur  et CEO d’Immersion4, a clôturé la séance de Futura-Mobility du 16 février 2017 avec une présentation de son concept innovant pour les data centers.

Basé sur le principe de refroidissement des serveurs dans un liquide immersif, cette solution (voir la vidéo)  propose une alternative permettant de stocker les données localement et qui utilise de façon drastiquement inférieur l’énergie et l’eau.

 

 

Data centers – aujourd’hui, et demain ?

En repensant la conception et les opérations dans les grands data centers traditionnelles, l’invention de M. Conesa apporte des avantages significatifs :

– plus de grandes infrastructures nécessaires pour entreposer les données ;

– réutilisation de la dissipation de chaleur issue des serveurs ;

– réduction très importante de la consommation d’électricité ;

– transformation de l’énergie digitale en une économie ;

– aucune émission de CO2 ni d’autres gaz à effet de serre; pas de consommation d’eau ;

– réduction de l’empreinte au sol, retour sur investissement en moins d’un an dans 90% des cas.

 

        

 

« Le spectre attendu du prochain grand gâchis digital englobe l’eau, l’air et l’énergie qui sont utilisés pour alimenter et refroidir le data center et tout ce qui est à l’intérieur, » écrit Xavier Poisson Gouyou Beauchamps, Hewlett Packard France (‘Waste not, want not: The downside of digital’ – 12 February 2018).

« La consommation massive de ces éléments, et l’incapacité à recycler la chaleur produite par ces data centers, crée un effet boule de neige désastreux sur notre empreinte carbone collective, que nous devons rapidement arrêter avant qu’il ne soit trop tard ».

Immersion4, une révolution pour l’énergie des data centers ?

 

 

Datacenter : le refroidissement à l’huile est enfin au point

 

 

Add Your Comment

trois × 1 =