.. Loading ..

Pascal Boulanger & NAWA Technologies

By: Lesley Brown 4 mai 2018 no comments

Pascal Boulanger & NAWA Technologies

Recharger les batteries plus vite et un plus grand nombre de fois, plutôt que de viser sur leur autonomie – voici l’idée derrière NAWA Technologies, un start-up français fondé en 2013.

Pascal BOULANGER, président-fondateur de NAWA, a clôturé la séance de Futura-Mobility du 20 avril 2018  avec une présentation de son concept.

« On travaille sur les nouvelle matières nanocarbonées. Ce qu’on fait d’unique c’est d’organiser la matière à échelle nanométrique, avec un revêtement et des tubes de carbon avec un diamètre 50 fois plus petites qu’un cheveu ; on est capable d’en mettre 10 milliards par centimètre carré. Et car cette structure se présente comme une éponge à picots, la charge électrique va rentrer et sortir beaucoup plus rapidement. Ça apport une amélioration dans la vitesse de recharge, la durée de vie, et, cerise sur le gâteau, on va pouvoir gagner en safety ».

Moins performante en autonomie, certes, cette technologie permet une rapidité de charge et de décharge étonnante, mille fois plus rapide qu’une batterie en Lithium !

Ces supercondensateurs fonctionnent à des températures de moins 40 jusqu’à 120 dégrés, et ont un cycle de vie mille fois plus long qu’une batterie Lithium : « dix ans pour un million de cycles, selon l’usage », selon M. Boulanger.

Et sur le plan des coûts ? « Ils coûteront plus au moins le même prix que les batteries ‘normales’ quand on aura atteint l’échelle industrielle, car on s’est réapproprié la technologie des panneaux solaires ».

Fabriqués avec du carbone, de l’aluminium and des électrolytes, les supercondensateurs de NAWA Technologies ne contiennent pas de métaux rares (Lithium, Cobalt, etc.).  Un atout d’envergure dans les années à venir, vues les tensions qui montent sur les ressources mondiales.

L’entreprise commence d’ailleurs a se développer sur des marchés bien spécifiques, comme les chariots élévateurs par exemple, qui sont utilisées dans les entrepôts  (Amazon, parmi d’autres) et qui sont déjà autonomes et électriques. « Ils fonctionnent bien sauf pour le rechargement – 2 heures pour 8 heures d’autonomie. Avec notre technologie ça peut se faire en quelques secondes ».

Avec les supercondensateurs de NAWA Technologies, les recharges seront plus fréquentes mais bien plus rapides. Et les chariots sont utilisés à plein. D’autres applications possibles là où il y a une nécessité de charge rapide, pour les bus par exemple.

Boulanger concède que sa technologie bascule le problématique de l’autonomie des batteries vers l’infrastructure, c’est-à-dire les bornes de recharge. Néanmoins il assure que les avantages de cette solution vont à terme séduire des secteurs comme la logistique, l’outillage, la mer, l’espace, et bien entendu les transports publics.

« Quel que soit la mobilité de demain, qu’elle soit à l’hydrogène, avec des batteries, avec des autoroutes qui vont charger les voitures en continu … il y aura toujours besoin de batteries qui peuvent se charger rapidement ».

Pour finir, M. Boulanger évoque les insectes et à leur capacité de stocker de l’énergie dans la carapace pour être autonomes … une autre source d’inspiration pour NAWA Technologies, qui imagine déjà des véhicules couverts d’un revêtement capable de lui/leurs fournir de l’énergie..

« On travaille sur un concept de batterie intégrée dans une structure – dans la carrosserie d’une voiture, par exemple – et qui, grâce à ses performances et durée de vie, s’intègre complètement dans l’usage. On voit des applications potentielles dans aéronautique, la voiture, et la route ».

  • Dans le cadre du concours Start-up Energy Transition (SET) Awards 2018, NAWA Technologies a été sélectionnée dans le TOP 100 des start-ups qui œuvrent pour la transition énergétique en Europe

 

Sources photos & illustrations : nawatechnologies.com & Futura-Mobility

 

 

 

 

Add Your Comment

4 × 5 =